Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 18:00

manif sol gr

Source Marianne2

L'écrivain Yanis Makridakis vient de publier dans Marianne 2 un appel au peuple français.

Aux antipodes du misérabilisme qui a envahi les média sur le thème, Grèce = Bangladesh méditerrannéen, repris de façon complaisante par des blogueurs comme Grigoriou ( qui sévit dans marianne) et affirme " A Thessalonnique, on meurt de faim" !rien que ça!

Il pose le problème de fond de la démocratie : une dictature des marché, avalisée par l'union Européenne, et accepté par les deux " grands " partis, PASOK et NEA DIMOKRATIA, ce qui pousse encore plus les Grecs au désespoir.

 

" Nous les Grecs, nous vivons sous le régime dictatorial des marchés, nous souffrons et le pire de tout ce que nous éprouvons n’est ni la pauvreté ni la misère, mais le désespoir car nous ne pouvons pas nous exprimer en tant qu'individus et en tant que citoyens. Nous sommes captifs de ceux qui ont régné pendant trente ans dans notre pays, qui ces deux dernières années, ont changé de masque, feignent d’être innocents, les réformateurs, signent tout contrat et mémorandum qui ne sert que les intérêts des prêteurs et battent impitoyablement chaque manifestant pacifique qui se sent étouffé par l'injustice accumulée, en employant la répression policière et ses armes chimiques.

Chers Français et concitoyens Européens, je vous demande de pressentir notre avenir commun et celui de l'Europe. La Grèce n'est pas la victime. Elle est la première victime. C'est un cobaye. Si les objectifs sont atteints, ce qui n'est pas loin de la réalisation, la formule sera appliquée à d'autres pays, ayant comme conséquence la transformation de l’Europe des citoyens à l'Europe des gens économiquement et politiquement misérables."

Un beau texte à méditer.

Pour lire l'intégralité : Marianne 2

Partager cet article

Repost 0
Published by benichou - dans politique
commenter cet article

commentaires

nadette 21/03/2012 20:59


bonsoir,


je me doutais que c'était vous!


On se verra bientôt, et nous sommes plus que ravis!


on attend avec impatience notre voyage en grêce! votre épouse est super géniale! adorable et gentille!


Merci encore et à bientôt   nadette

lizagrèce 16/03/2012 15:16


Merci à Jean-Louis. Cela fait du bien de penser que nous sommes plusieurs à vouloir donner une image juste du pays. Comme quoi il reste encore quelques philhéllènes bénévoles.

jean louis simard 16/03/2012 11:28


Γηαννι φιλε μου:    totalement en phase avec ton analyse et ses prémisses;lassé moi aussi par le miserabilisme mercantile de certains experts en anthropologie grecque..... comme par les
réponses très françaises lues dans marianne ,style analyse froide et cartesienne ,jury des thèse. Au nom de tous les ανταρτεσ trahis ,je t'apporte mon soutien total , ici et en pratique le plus
possible ,en tant que français d'Athènes au παθοσ grec.

benichou 29/03/2012 09:01



C'est un réflexe salutaire d'éviter Grigoriou.


Je pense qu'il est payé par la Troîka pour noircir l'image de son pays...


j'ai vu que vous avez ahéré à l'ADFE ( je suis au bureau). bienvenue au club.



Bertrand Ricque 15/03/2012 18:50


Notre niveau de vie est pour le moment bati sur des différences de niveau de vie. Ces différences s'estompent à toute vitesse au niveau mondial et macro-économique. Les financiers et les
oligarques associés les remplacent pour leur profit par des différences internes à des structures plus petites avec notre complicité passive tant que nous sommes "moins perdants" que notre
voisin. Je ne crois pas à long terme à la croissance éternelle, ni à une société basée sur le travail. Nous devrions dès aujourd'hui commencer à réfléchir à une société qui permet à tous de
vivre sans lien de proportionnalité avec une notion de plus value.

Bertrand Ricque 15/03/2012 18:46


Il a raison. Il faut exclure les finances privées des finances publiques pour tout ce qui est philosophie de gestion et intermédiaire. Ce qui n'empêche pas d'émettre des obligations qui trouvent
ou pas preneur. Il faut renforcer la solidarité par le fédéralisme.

Présentation

  • : kafenio
  •  kafenio
  • : Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro. alors skietho, metrio ou glyko?* * sans sucre, moyen ou très sucré ?
  • Contact

Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro.
Alors skietho, metrio ou glyko?*
* sans sucre, moyen ou très sucré ?
_____________________________________________________________________________________________________

Recherche

Pour s'exprimer et commenter, c'est juste au dessus...

Tourisme

Découvrir Nafplio: Nafpliotissa link

Catégories