Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 15:56

Angela-Merkel

 

Un récent article du Monde fait état d'une possible évolution de l'allemagne.

" Selon un économiste proche de la chancelière allemande, Angela Merkel, cité par plusieurs médias, l'Allemagne pousserait pour un plan de restructuration de la dette grecque, dans le cadre de la refonte du Fonds de soutien de la zone euro actuellement à l'étude. Une information formellement démentie mercredi 19 janvier par Berlin.

L'économiste Lars Feld, qui rejoindra en mars le comité des "cinq sages" chargé de conseiller le gouvernement d'Angela Merkel, a estimé que la Grèce serait obligée de restructurer sa dette, dans un entretien au quotidien Handelsblatt à paraître jeudi. "Je ne crois pas que la Grèce pourra s'en sortir sans tailler dans sa dette", a-t-il déclaré au journal, appelant le gouvernement allemand à prendre les mesures nécessaires en amont pour se prémunir contre ce risque.

Selon le journal Die Zeit, qui parle d'"analyses internes au gouvernement" allemand, l'idée serait de permettre à la Grèce de racheter sa propre dette grâce à des fonds alloués par le Fonds européen de stabilité financière (FESF), à des taux d'intérêts plus avantageux que ceux qu'elle paie actuellement. "Le charme de cette solution : la Grèce restructure, emprunte de l'argent à de bien meilleures conditions et dispose ainsi de plus de marge pour une politique de croissance", écrit l'hebdomadaire."

Ceci rejoint des informations sur les l'idée des Euro bonds qui progresse.

Voici ce qu'en dit la presse Grecque:

"Imperceptiblement, quelque chose a changé depuis. En Grèce comme ailleurs. En Grèce,ne serait-ce qu’en titubant, le gouvernement Papandréou reste debout. Si les réformes progressent à pas de tortue, ce rythme ne rétrograde absolument pas. Après avoir atteint les objectifs du budget, Papaconstantinou reste politiquement intouché. Ailleurs, Berlin a changé sa position. Ce sont les Allemands qui ont déclenché la crise, il y a un an, avec leurs propos sur la Grèce et l’action qu’ils n’entreprenaient pas. Il commence à être évident que Merkel, Schaüble et surtout les élites allemandes discutent d’une solution globale à la crise. Il n’est pas question de cadeau,les mesures d’austérité représentent une affaire acquise. Mais il s’agit de mouvementssusceptibles de freiner la dynamique de la dette grecque, qui la conduit pour l’instant vers un 150% du PIB, donc, vers une situation impossible à gérer". Ta Nea

Outre qu'il s'agit d'une réaction de bon sens: le statut quo ne peut pas durer, comme le montrent Point sur l'économie Grecque. première partie et Point sur l'économie Grecque. deuxième partie. , on peut penser que les Allemands n'agissent pas par pure philantropie!

Les banques Allemandes sont exposées à hauteur de 45 milliards d'Euro sur la dette Grecque, certes pas à la hauteur des Françaises ( 75 Mdrs), mais tout de même ! En cas de défaillance Grecque, le trou à combler, par l'état évidemment, serait considérable.

Et l'armement:

" L’Allemagne, lui a ainsi vendu sur cette période pour plusieurs milliards d‘euros d’équipement (chars Leopard, sous-marin Type 214, munitions…)

Mais le "ver dans le fruit" est à ce niveau : faute d’industrie nationale, Athènes doit importer massivement (c’est même le 5e importateur mondial en matière de défense) à la plus grande joie, notamment, de la France et de… l’Allemagne. Cette dernière, si prompte à lui donner des leçons de bonne gestion, n’a pas hésité à lui vendre, en 2009, six U-Boot 124, des sous-marins dont Athènes n’est d’ailleurs pas satisfait, pour la modique somme de 2 milliards d’euros. La France est aussi sur les rangs : après avoir déjà placé quelques AMX-30, quelques VBL, des Mirages 2000, elle veut s'imposer.une vente de six frégates multi-rôles FREMM évaluée par la Tribune à 2,5 milliards, ainsi que 15 hélicoptères « Puma » pour 400 millions d'euros et un quarantaine d’avions de combat « Rafale »  à 100 millions d'euros pièce. (article du Canard enchaîné).
Quand à l’Allemagne, elle a définitivement intégré le club des plus grands marchands d’armes de la planète, comme l'a titré la "Frankfurter Rundschau". Depuis le début de la décennie, les exportations allemandes d’armement ont presque doublé et la part de l’Allemagne dans le commerce mondial de matériel de guerre est passée de 6 à 11 %.” Entre 2005 et 2009, le chiffre d’affaires de l’industrie de l’armement a augmenté de 22 % par rapport aux cinq années précédentes, plaçant le pays juste derrière les Etats-Unis et la Russie, précise le quotidien de Francfort.

 

Au beau milieu d'une crise économique, le gouvernement grec dépense des milliards pour acheter des armes", s'indigne Dziennik Gazeta Prawna. En mars, explique le quotidien polonais, le gouvernement de Georges Papandréou a conclu l'achat de deux sous-marins allemands pour un total de 1,3 milliard d'euros, et en mai, il s'est engagé à acheter, pour 2,5 milliards d'euros, des navires de guerre et des hélicoptères français. Selon plusieurs commentateurs, la signature de ces deux contrats était l'une des conditions informelles à l'octroi, par l'UE et le FMI, du plan de sauvetage grec de 110 milliards d'euros.

Voilà de solides raisons pour, tout simplement, eviter à la Grèce d'être en défaut!

Les dernières nouvelles sur le front de la dette:

Economie : commentant le recul des « spreads » à 7,76% hier, Elefthérotypia évoque les scénarios sur la mise en place d’un mécanisme européen pour traiter le problème des pays surendettés, qui auraient déclenché un climat d’euphorie dans les marchés internationaux, comme à la Bourse d’Athènes, qui a clôturé hier à +4,41%. Kathimérini relève l’affirmation du Premier ministre, hier, selon laquelle un accord sur le mécanisme européen interviendrait au plus tard le 25 mars.

source : revue de presse de l'ambassade de France.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by benichou - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Bertrand Ricque 04/02/2011 10:09



Attention à ne pas voir les enjeux que par les contrats militaires, notamment pour l'Allemagne qui a des intérêts encore plus importants dans le domaine des infrastructures civiles (métros,
trains, télécoms avec Siemens par exemple) et des biens d'équipement.



benichou 04/02/2011 11:13



Tout à fait juste.



lizagrèce 02/02/2011 21:51



Evidemment restructurer la dette semble inévitable ... Et la "philantrophie allemande de Mme Merkel " passe par le marché d'armes ...



Bertrand Ricque 02/02/2011 16:18



Quelques précisions. Côté aviation, la vente de Rafale est LE fantasme de la DGA depuis au moins 2004. En pratique, l'exécution du contrat des Mirage 2000-5 n'est pas encore terminée, en
particulier du côté des programmes d'offsets. Je crois que la sécurisation de la base de Tanagra au nord d'Athènes n'est toujours pas conclue. Les grecs sont extrêmement satisfaits d'une part du
Mirage 2000 en tant qu'avion de défense aérienne, et des capacités non bridées que lui a fourni la France, ainsi que des F16 block 52 en tant qu"avion d'attaque au sol (mais bridés ceux-là). Ils
ne cherchent donc pas un avion qui fasse les 2 à la fois (ce pour quoi le Rafale est conçu). Ils seraient plutôt intéressés (si ils avaient de l'argent) par la récupération des Mirage 2000
émiratis qui sont identiques, si ces derniers achetaient des Rafales.


Concernant les FREMM, il est vrai que les actuelles frégates grecques sont hors d'age et qu'il faut faire quelque chose... Après tout ils ont en charge une grosse partie du flanc sud de l'union
avec de sérieux soucis de contrôle de l'immigration. Les sous-marins ont été construits, sauf la tête de série, en Grèce, dans un chantier naval ex-public privatisé dont Thyssen Krupp a repris la
majorité des parts. Alors que le premier sous-marin construit en Grèce accusait un roulis de 15° de ses premiers essais à la mer, cela a donné lieu (pour ce que l'on m'a raconté) à une splendide
passe d'arme entre Vassilakos (l'ancien DGA grec) et le directeur du chantier naval, qui a jeté les clés de l'entreprise sur le bureau du DGA en lui disant : si vous ne réceptionnez pas le
sous-marin, je ferme la boutique et vous vous débrouillez avec les chômeurs. Cette affaire avait en son temps été traitée directement entre Merkel et Caramanlis !


Concernant les AMX30, ils ont été refilés à Chypre, tant les capacités françaises de soutien étaient mauvaises (vieille habitude de l'industrie française dont nous avons le plus grand mal à nous
défaire).



benichou 03/02/2011 07:33



merci pour ces précisions.



Présentation

  • : kafenio
  •  kafenio
  • : Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro. alors skietho, metrio ou glyko?* * sans sucre, moyen ou très sucré ?
  • Contact

Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro.
Alors skietho, metrio ou glyko?*
* sans sucre, moyen ou très sucré ?
_____________________________________________________________________________________________________

Recherche

Pour s'exprimer et commenter, c'est juste au dessus...

Tourisme

Découvrir Nafplio: Nafpliotissa link

Catégories