Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 19:04

merkel inv

 

J'ai découvert récemment sur le site Investig'action, la page de Michel Collon. Ce journaliste indépendant au parcours impressionnant dénonce dans un article les mensonges sur la Grèce.

Sa thèse est simple et elle tient en Trois phrases :

"Les médias nous mentent sur les Grecs. Comment ?

En recopiant sans aucune analyse critique ce cliché de Merkel et Sarkozy : « Les Grecs ont vécu au-dessus de leurs moyens ».

Double manip : 1. « Les » Grecs, ça n’existe pas. 2. Les donneurs de leçons sont en réalité les coupables.

Extraits :

"Manip n° 1. Parler des Grecs en général comme si c’était une seule catégorie, une seule classe. En cachant les faits suivants : 1. Les armateurs grecs, multimilliardaires contrôlant 16% de la flotte mondiale, ne paient jamais aucun impôt et l’U.E. n’y touche pas. 2. L’Eglise orthodoxe, principale propriétaire de terres et de richesses touristiques du pays, a également échappé aux impôts. L’U.E. n’en dit rien."...

" Conclusion : « Les Grecs » se divisent en deux. Les Grecs comme vous et moi. L’UE veut leur imposer des salaires de 650 - 800 euros par mois, des pensions de 450 € et des hausses de taxes. Tout profit pour l’autre sorte de Grecs, les 1%, qui gagneront encore plus de milliards, et les planqueront à Londres, à Berlin ou dans les paradis fiscaux."

"Manip n° 2. Merkel et Sarko se présentent en généreux humanitaires soucieux de sauver les Grecs. C’est le coup du pompier pyromane. Qui a, en été 2009, au plus fort de la crise, forcé le gouvernement grec à débourser 2,5 milliards € pour six frégates françaises ? Sarkozy. Qui leur a fourgué six sous-marins pour 5 milliards € ? Merkel. Ajoutez 400 millions pour quinze hélicoptères de combat du franco-allemand EADS, et vous arrivez à 7,9 milliards € gaspillés !".

"Comme dans tout grand conflit, la question clé est : à qui profite le crime ? Le « plan de sauvetage » de la Grèce vise en réalité des objectifs cachés 1. Les Grecs d’en bas se serreront la ceinture pour rembourser aux banques franco-allemandes une dette qui n’a profité qu’aux Grecs d’en haut. 2. On va privatiser au maximum pour obliger la Grèce à céder les morceaux intéressants de son économie : eau, gaz, télécoms, port, aéroports, Loterie nationale, armements… 3. Nous contribuables européens, allons payer « un plan de sauvetage » afin que les banquiers ne perdent pas un sou sur leurs prêts frauduleux et malhonnêtes."

 Une conclusion de combat :

"En quoi ça vous concerne ? C’est très simple. Si on réussit (mais il y a là-bas une fameuse résistance), si on réussit à faire travailler les Grecs pour des cacahuètes, on viendra vous dire : « Tu veux garder un boulot, ? Il va falloir être compétitif face aux Grecs ! » Pigé ?".

Pour lire l'intégralité : lnvestig'action

 

Dans le même esprit :

Jacques Sapir pour Marianne2.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by benichou - dans politique
commenter cet article

commentaires

Bertrand Ricque 18/05/2012 10:40


Et puis cela aussi : http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/05/11/hollande-rencontrera-t-il-tsipras-leader-de-la-gauche-radicale-grecque-232069

Bertrand Ricque 16/05/2012 08:42


Je voulais dire l'augmentation au delà du minimum, justement.

simardjeanlouis 16/05/2012 07:39


   L'offre de services "minimum" santé hygiène école culture transports sécurité civile justice ,le tout juste et efficace ,me semble la base d'un état républicain et est
 necessaire pour développer dans un pays un sentiment d'appartenance nationale puis d'adhésion et de respect pour l'état. j'oublie:.. des services fiscaux justes et efficaces ! C'est à ça
qu'on reconnait un état vrai républicain  


 Cela ,bien sur ,conduit au paiement consenti de l'impot  pour payer ces services,


 

benichou 16/05/2012 14:02



Le problème, est, qu'ici, l'état a toujours été déficient.



Bertrand Ricque 15/05/2012 20:56


Ceci étant bien dit, le revers du modèle grec en comparaison du nôtre appelle à queqlues questions de fond. Avons-nous besoin que l'on balaye le trottoir pour nous au prix fort ? C'est une
structure de coûts différentes avec des faiblesses et des forces différentes. Il sem ble que dans toutes ces vicissitudes on observe une bonne résilience de la société grecque. La nôtre l'est de
toute évidence nettement moins. En quoi l'augmentation des services peut-elle être antinomique de la résilience sociale ?

benichou 16/05/2012 14:05



La résilience est très bonne, parce que les Grecs ont l'habitude de se débrouiller par eux-même!


Les Français, c'est l'inverse.



jean louis simard 15/05/2012 19:02


   Bien sur c'est assez vrai ,mais  λιγο μπερζεμενο toutefois. 

Présentation

  • : kafenio
  •  kafenio
  • : Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro. alors skietho, metrio ou glyko?* * sans sucre, moyen ou très sucré ?
  • Contact

Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro.
Alors skietho, metrio ou glyko?*
* sans sucre, moyen ou très sucré ?
_____________________________________________________________________________________________________

Recherche

Pour s'exprimer et commenter, c'est juste au dessus...

Tourisme

Découvrir Nafplio: Nafpliotissa link

Catégories