Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:00

Poros vue de Galata

 

 

L'ile de Poros, sur la côte est du péloponese, est séparée du continent par un chenal, qui d'après les guides, a une largeur de...370m!

Mais une fois le chenal traversé, sur un petit bateau, ( pour la modique some de 80 cents), pas de doute on est bien dans une ile, avec son charme très particulier.

Les iles Grecques ont inspiré beaucoup d'écrivains contemporains, comme Michel Déon, "Le Balcon de Spetsaï".

toits Poros 3 bis

 

Georges Seferis a passé quelques jours de vacances dans la Villa Gallini à Poros, écrivant des poèmes et son journal. Il écrit notamment le 13 août 1946:

"La mer, le lever du soleil, la lumière...

Elle a quelque chose de Venise: le canal, une communication entre les maison et les bateaux, le faste, la nonchalence, la tentation sensuelle, quelque chose d'esthétique, un lieu pour les amants du monde, qui produit de la magie.

Il y quelque chose de l'espace clos ici, avec la lune haut dans le ciel et toute la journée, l'écho de la musique des cuivres provenant de l'école navale.

La nuit dernière, allant me coucher, je suis resté un moment sur le balcon de ma chambre, fasciné par la courbe des montagnes en face..."

 

 

Henry Miller, est passé à Poros en 1938.café port poros Dans son livre, Le Colosse de Marousi, il écrit la plus célèbre description de Poros.

"La mer était là, mais la côte aussi, les chèvres l'escaladaient. Les champs de citronniers étaient visibles et l'ivresse provenant de leur parfum nous avait déjà saisis et nous entraînait jusqu'à ce que nous succombions.
Je ne sais pas ce qui m'a touché le plus profondément, les vergers de citronniers, juste en face ou Poros elle-même quand soudain j'ai réalisé que nous naviguions dans les rues. S'il est un rêve qui me plaît par-dessus tout, c'est celui de naviguer sur terre. Entrer à Poros donne l'illusion de la profondeur du rêve. Soudain, la terre converge sur tous les côtés et le bateau est coincé dans un étroit détroit à partir duquel il semble n'y avoir aucune issue. Les hommes et les femmes de Poros sont penchés aux fenêtres, juste au-dessus de votre tête. Vous arrivez en face de leurs narines, comme pour un rasage ou une coupe de cheveux en passant. Les chaises longues sur le quai avancent à la même vitesse que le bateau, elles peuvent marcher plus vite que le bateau si elles choisissent d'accélérer leur rythme".

Partager cet article

Repost 0
Published by gbenichou - dans culture
commenter cet article

commentaires

Nafpliotissa 06/06/2010 11:16



Revision des classiques?...je ne me souvenais absolument pas de ce passage de Miller....pourtant magnifique!!



Bertrand 04/06/2010 11:37



Quand on arrive en face on a envie de traverser à la nage tellement on a l'impression de pouvoir la toucher.



natacha 04/06/2010 11:15



Hello ! Je ne connaissais pas ce livre de Michel Déon... j'aime beaucoup cet écrivain, je vais me commander le bouquin ! Et toi tu as ecrit à Poros ? bises



XXXXXXXXX 04/06/2010 14:33



Oui, des cartes postales!



lizagrèce 04/06/2010 08:17



Seferis - Miller - Benichou  ... que du beau monde! pour visiter cette île ...



Présentation

  • : kafenio
  •  kafenio
  • : Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro. alors skietho, metrio ou glyko?* * sans sucre, moyen ou très sucré ?
  • Contact

Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro.
Alors skietho, metrio ou glyko?*
* sans sucre, moyen ou très sucré ?
_____________________________________________________________________________________________________

Recherche

Pour s'exprimer et commenter, c'est juste au dessus...

Tourisme

Découvrir Nafplio: Nafpliotissa link

Catégories