Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:05

prometheus

Source cartoonist.gr Petar  Pimestrovic

 

Dimitri Hatzantonis est un économiste Grec. Il est notamment cité sur internet:

Dr.  Dimitris Hatzantonis, Economist, Adviser, Secretariat of Competitiveness, Hellenic Ministry of Development.

Il a envoyé à l'ADFE cet appel que je relaie bien volontiers.

 

Un appel aux amis français (une tentative de réaction face à l’actualité grecque du moment….)



J’ai décidé de vous adresser cette petite note personnelle après avoir réalisé que depuis un bon moment la Grèce garde non seulement la une de l’actualité (de façon négative bien sur…), mais qu’elle est l’objet d’une campagne de dénigrement, tout à fait dommageable.

- Tout d’abord, je suis de ceux qui ont dénoncé un pouvoir politique qui a entrainé le pays dans une dérive économique totale (pour ne pas dire faillite).
J’ai toujours critiqué le laxisme du peuple grec et les comportements peu civiques  par rapport aux habitudes de consommation et au train de vie généralement au dessus des moyens disponibles.
J’avais joint les voix, peu nombreuses il est vrai, qui se sont inquiétées des conséquences financières lourdes de l’organisation des JO en 2004 (8 milliards d’’euros de déficit à gérer depuis). Enfin, j’ai ressenti personnellement un avertissement assez sévère  de la part de la jeunesse  envers la société grecque lors des événements tragiques de Décembre 2008, avertissement qui n’a, jamais, été entendu.          


CEPENDANT

- il me semble injustifié que la Grèce doive payer son plan de sauvetage (façon FMI) au prix annoncé : baisse de salaires (25% pour les fonctionnaires), récession (7% pour l’année 2010), allongement de l’âge des retraites, augmentation de la TVA etc. Injustifié car impossible : la Grèce doit ramener son déficit budgétaire de 13 à 3% d’ici 2014, exercice impossible dans un contexte de récession et de baisse drastique de revenus, tous les économistes le disent! J’ai bien peur que l’on ait simplement différé le moment de la faillite pure et dure…

- il faut révolutionner la donne : je suis d’accord avec D.C. Bendit qui préconise que le seul moyen de réduire drastiquement  les dépenses publiques est d’arrêter la folie des dépenses militaires. Ce faisant, le déficit budgétaire baisserait de 4,5 points (il serait ramené à 9%, voisin du déficit français …). Seulement est-ce que la France serait prête à aider la Grèce à réduire ses dépenses militaires, d’abord politiquement (la France pourrait-elle convaincre  l’Europe de garantir les frontières du pays avec son voisin de l’Est)  et ensuite sur le plan purement pratique  (arrêt immédiat des programmes d’achat d’équipement militaire) ?


- il faut arrêter la campagne de dénigrement : dans beaucoup de médias internationaux les grecs sont traités de tricheurs, voleurs de l’argent européen, fraudeurs et fainéants : beau tableau, cependant même s’il y a eu des dérives, cela n’est pas la règle générale dans ce foutu de pays. Personnellement, je trouve que les adjectifs précités ne me touchent guère et j’en connais d’autres…Je vous assure que le genre de gens qui se réveillent le matin pour aller bosser existe encore en Grèce (pourvu qu’il reste du travail…).  J’ai l’impression que l’on est en train d’assassiner tout ce qu’il reste de plus créatif dans ce pays.

- il faut relativiser : la Grèce n’est pas la seule à être dans le rouge. Elle a un taux d’endettement équivalent à celui de l’Italie, un déficit budgétaire proche à celui du R.U. de l’Espagne et du Portugal etc. Ceci dit, faudrait-il commencer à traiter les peuples des ces pays de la même fâcheuse manière? J’espère que non…. Pense-t-on que le problème se situe au niveau de l’honnêteté des peuples ou plutôt au fonctionnement défectueux d’une économie européenne mal intégrée? S’il y en a qui pensent que les grecs devaient être punis …eh bien ça y est,  ils peuvent être contents. Seulement, il faut rester vigilent de ne pas réveiller des vieux démons dans cette partie de l’Europe. Je pensais que le mur de Berlin était définitivement tombé. J’ai l’impression qu’il y en a qui pensent l’ériger de nouveau un peu plus au Sud. Il faut arrêter….   

             
       

Dimitri HATZANTONIS
le 13 mai 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by XXXXXXXXX - dans Economie
commenter cet article

commentaires

zahir 18/05/2010 14:40



c'est le "jeu" qui consiste à dire; austérité à condition de ne pas réduire les achats d'équipements militaires. trés bon blog et, à l'occasion de la crise grecque, permet de mieux comprendre les
enjeux et les jeux politiciens; comme par exemple les recettes imposées aux pays africains depuis 1980 par une vision idéologique qui se veut universelle.



XXXXXXXXX 18/05/2010 18:38



Merci pour votre appréciation.


certains "européens" considèrent, Grèce, portugal Espagne, vore Italie, ppratiquement comme des pays africains, du nord, certes, mais quand même!


La métaphore" pays du club med "va dans ce sens.



lizagrèce 14/05/2010 22:14



Je suis malheureusement d'accord avec le constat de Monsieur Hatzantonis. Mais ce constat d'échec n'est pas seulement celui de la Grèce c'est l'échec dre l'Europe dont il s'agit. De cette Europe
dont on voulait en France nous faire voter une constitution commune qui n'était qu'un texte régissant l'Europe des marchés et pas l'Europe des peuples. Remettons donc l'Europe des peuples en
route et laissons-là nos gouvernants.



Présentation

  • : kafenio
  •  kafenio
  • : Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro. alors skietho, metrio ou glyko?* * sans sucre, moyen ou très sucré ?
  • Contact

Bienvenue au Kafenio,le café traditionnel grec, ou l'on refait le monde pendant des heures devant un café et un verre d'eau, un ouzo ou un tsipouro.
Alors skietho, metrio ou glyko?*
* sans sucre, moyen ou très sucré ?
_____________________________________________________________________________________________________

Recherche

Pour s'exprimer et commenter, c'est juste au dessus...

Tourisme

Découvrir Nafplio: Nafpliotissa link

Catégories